La jarretière de mariée, c’est pour vous ou pas ?

Êtes-vous confrontée à l’idée d’enlever ou non la jarretière de mariée ? L’ambiance de la fête ou la confiance que vous avez avec vos invités, sont quelques-uns des facteurs à prendre en compte. Ça vaut le coup d’oser, mais il est aussi valable d’être timide. Dans cet article, nous vous présentons les raisons qui vous aideront à faire votre choix.

Parlez à votre partenaire

Tous les couples sont différents. Certains mariés réservent la cérémonie de la bague de fiançailles à un dîner romantique privé. D’autres choisissent de la célébrer devant toute la famille pour partager leurs pensées amoureuses en public. Certains voudront que la robe de mariée soit remplie d’argent liquide lors du bal habituel. En revanche, d’autres se contenteront de fournir le numéro de compte ou de sauter cette coutume. La jarretière ne fait pas exception. Discutez avec votre partenaire pour arriver à une décision totalement unanime.

A lire aussi : Comment faire une introduction de mariage ?

Comprendre la tradition

Tout a commencé en France au XIVe siècle. Imaginez la scène : les invités du mariage poursuivent la mariée pour arracher un morceau de tissu de sa robe. En effet, ils prétendent que cela leur portera chance. Pauvre mariée ! Plus tard, l’Église est intervenue pour modifier cette tradition en déterminant que c’était la mariée qui lançait la jarretière aux hommes. Il est devenu habituel que le marié l’enlève de sa jambe et la lance ensuite aux personnes présentes.

A lire aussi : Comment se déroule une cérémonie de mariage civil ?

Aujourd’hui, la dynamique n’est pas loin de ce dernier changement. Certains couples ajoutent une touche ludique à ce moment-là. Ils le mettent même en scène avec des chansons amusantes pour le lancer de la jarretière et une danse plus sensuelle que la valse classique.

Le degré de confiance avec la majorité des invités

Lorsque vous avez distribué les invitations, vous avez inclus les personnes qui sont importantes pour vous en termes de famille ou d’amitié. Mais même s’ils s’aiment, il n’y a pas toujours le même niveau de confiance avec tout le monde. Même le respect qu’ils ont pour leurs grands-parents, leurs parents et même leurs enfants pourraient être un facteur. Il se pourrait que cette tradition ne se déroule pas avec le ton ludique qu’ils voudraient lui donner.

Il en va de même pour les personnes qui sont : invitées pour le travail ou un engagement social que pour l’affection. Par exemple, les collègues, les voisins, les camarades de classe ou les amis des parents. Évaluez le degré de confiance qui prévaut avec la plupart des personnes présentes. Comprenez à quel point elles seront à l’aise pour décider du découpage et de la gestion de la ligue. En tout cas, personne ne devrait leur reprocher tel ou tel choix.

ARTICLES LIÉS